Raphaël Imbert

Actualités

     

Textes

     

Extraits

     

Agenda

     

Liens

     
 

Point de vue





Duke, les Beatles, les escrocs et la politique !


À propos d’un article dans Books


Je conseille vivement la lecture d’un article de la revue Books (par ailleurs excellente revue de traduction d’articles du monde entier sur les livres) de ce mois-ci (mai 2014). Je ne la conseille pas pour ce qu’elle a d’agréable mais pour ce qu’elle a d’édifiante. Les amateurs nombreux du grand Duke, dont je suis et même plus, ainsi que ceux des Beatles (idem) doivent lire le texte d’Adam Gopnik, chroniqueur au New Yorker, à propos d’une biographie du Duke par Terry Teachout. Ceci étant, les amateurs (...)




 

Lipietz, les verts, la culture...


Vigilance !


Je transfère la communication de Ferdinand Richard, responsable culturel reconnu et compétent, par ailleurs responsable de la commission culture des verts, concernant une "analyse" d’Alain Lipietz.
Après la stupéfaction d’usage, je suis finalement peu étonné par ce genre de "sortie". D’une part, cela fait longtemps que je sais par des sources politiques de droite comme de gauche, que je fais partie, en tant qu’artiste et acteur culturel, d’une catégorie professionnelle "irresponsable" (c’est bien (...)




 
le 21 décembre 2009 
 blog 
 
 Point de vue 
 
 Jazz 
 
 Albert Ayler 
 


Tears for Albert


and so long Daniel Caux...


J’ai versé des larmes hier. C’est idiot je sais, mais la lecture de l’inédit "Des fleurs pour Albert" de Daniel Caux, publié dans le recueil de textes "le silence, les couleurs du prisme & la mécanique du temps qui passe" aux éditions de l’éclat, m’a laissé sans voix, pas sans émotions. D’une manière intime, respectueuse, humaine, rares qualités peu habituelles dans les lectures sur ce domaine, Daniel Caux raconte son enquête sur la mort d’Albert Ayler, et sur les conclusions qu’il en retire, un (...)




 

 

Mots clés






 

Extraits





Newtopia Project
Éternité Douce Amère
 





Contact




Raphaël Imbert
Musicien autodidacte né en 1974, Raphaël Imbert poursuit un chemin atypique (...)

Retrouvez Raphaël Imbert

sur facebook

sur reverbnation

sur twitter



Abonnez vous

Suivre la vie du site à l'actualité

à l'agenda



 




espace