Raphaël Imbert

Actualités

     

Textes

     

Extraits

     

Agenda

     

Liens

     
 

Tears for Albert



le 21 décembre 2009 
 blog 
 
 Point de vue 
 
 Jazz 
 
 Albert Ayler 
 



and so long Daniel Caux...

 

J’ai versé des larmes hier. C’est idiot je sais, mais la lecture de l’inédit "Des fleurs pour Albert" de Daniel Caux, publié dans le recueil de textes "le silence, les couleurs du prisme & la mécanique du temps qui passe" aux éditions de l’éclat, m’a laissé sans voix, pas sans émotions. D’une manière intime, respectueuse, humaine, rares qualités peu habituelles dans les lectures sur ce domaine, Daniel Caux raconte son enquête sur la mort d’Albert Ayler, et sur les conclusions qu’il en retire, un suicide vraisemblablement, conclusions qu’il mettra 36 ans a officialiser, de peur de commettre quelques douloureuses maladresses familiales. Une prévenance rare, et une passion de la musique intacte, d’une intensité que j’avais pu ressentir lors d’un entretien téléphonique qu’il m’avait accordé quelques temps avant son décès, lorsque je me renseignais sur les concerts de la Fondation Maegth.

Le reste du livre est précieux, érudit, indispensable (entretiens magiques de Sun Ra, John Cage, Milford Graves, articles remarquables sur Moon Dog, John Adams, Sunny Murray, Theremin) , mais ces quelques pages sur Albert sont nécessaires, simplement vitales.



Répondre à cet article


 

Mots clés






 

Extraits





Music Is My Home Act I
Black Atlantic
 





Contact




Raphaël Imbert
Musicien autodidacte né en 1974, Raphaël Imbert poursuit un chemin atypique (...)

Retrouvez Raphaël Imbert

sur facebook

sur reverbnation

sur twitter



Abonnez vous

Suivre la vie du site à l'actualité

à l'agenda



 




espace