Raphaël Imbert

Actualités

     

Textes

     

Extraits

     

Agenda

     

Liens

     
 

Copenhague






De l’utilité de l’autonomie.

 

Donc, c’est officiel, les organisations gouvernementales et non-gouvernementales sont (des) incapables. Nous pouvons regarder en spectateur le niveau de l’eau augmenter, la température idem, et tout le reste, rien n’y fera. N’est-ce pas là une magnifique occasion de se passer de leur autorité, puisque nous devons nous débrouiller tout seul ? Finalement, notre porte de sortie "acceptable" ce sera les petits riens que nous ferons au quotidien, individuellement donc collectivement, les presque ridicules gestes qui nous font culpabiliser d’ouvrir le robinet et d’allumer la lumière. Plus loin, c’est une vraie opportunité de renouer le dialogue collectif, personne individuellement ne pouvant transformer en moteur électrique ou hydrogène sa voiture diesel.

Dont acte.

Mais c’est tout de même désarmant de devoir saluer le rôle de l’État dans la gestion de la crise financière, de constater la rapidité et l’efficacité de la gestion globale, et de voir l’incapacité flagrante des mêmes sur les questions écologiques.
Peut être qu’un iceberg vaut moins qu’une banque...



Répondre à cet article


 

Mots clés






 

Extraits





BACH COLTRANE (R.IMBERT PROJECT)
Art de la Fugue 1er contrepoint
achat





Contact




Raphaël Imbert
Musicien autodidacte né en 1974, Raphaël Imbert poursuit un chemin atypique (...)

Retrouvez Raphaël Imbert

sur facebook

sur reverbnation

sur twitter



Abonnez vous

Suivre la vie du site à l'actualité

à l'agenda



 




espace